Bernardini 2018 :

La Bernardini 2018 est catalane avec un circuit au dessus de Formiguères.

col de Marinet
Les organisateurs, Jean-Pierre et Mistinguett

Comme il est maintenant de tradition, un parcours est aussi programmé le samedi. Le rendez-vous est donné à Fontpédrouse d'où nous transitons jusqu'à Prats Balaguer. Le but de la ballade est le coll Mitja voire l'inconnu col de Pams.

Jean-Pierre et Mistinguett
La chapelle surplombant Prats Balaguer

Nous sommes 9 participants, que dis-je, 10 avec Mistinguett, postulante à la confrérie !

L'ascension du coll Mitja débute par une bonne piste qui, au fil des kilomètres devient à la fois plus caillouteuse et plus pentue. Le col intermédiaire Els Collets d'Avall permet de faire une pause aux portes des 2000 m d'altitude. De là, nous en profitons pour étudier l'accès au col Pams, programme de l'après-midi. Bonne nouvelle, on devine un sentier !

coll Mitja
Le coll Mitja est encore loin

Un peu plus haut un beau col géographique est prétexte à la pause déjeuner. Après la reprise, le cyclable laisse place au poussage. Près du sommet, au fond d'une épingle une source au mince filet d'eau permet de refaire les niveaux.

L'arrivée au sommet est échelonnée, Mistinguett n'étant pas la dernière !

Après une halte méritée, nous retournons sur nos pas pour descendre jusqu'à la côte 2100 d'où nous partons au bout d'une épingle à l'attaque du col Pams à priori bien gardé par la végétation. En réalité, pas besoin de sécateur ou de scie : la progression se fait d'abord en sous-bois puis en terrain plus dégagé. L'avancée est pourtant lente car de nombreux obstacles se dressent sur notre chemin dont deux pierriers. Il nous faudra tout de même 1h45 environ pour parcourir l'aller retour d'environ trois kilomètres même si c'est pause comprise !

montée au col Pams
A l'assaut du col Pams

Le retour à la piste principale marque la fin des efforts pour aujourd'hui … sauf pour Mistinguett qui ne fait pas roue libre dans les descentes (son maître a bien tenté de la prendre dans on sac mais sans succès) !

Mistinguett
Mistinguett préfèrera descendre sur le plancher des vaches plutôt que dans le sac ventral
Télécharger le fichier Google Earth du parcours

Pour la Bernardini, Jean-Marie s'est joint au groupe de la veille. Nous sommes donc 11 avec Mistinguett toujours partante pour aller découvrir la montagne. Notre terrain de jeu se situe au dessus de la station de Formiguères.

Formiguères
La station de ski de Formiguères en montant à La Collada

Le circuit part du camping de La Devèze, notre camp de base. El Collet est vite avalé. La montée à La Collada est longue mais reste aisée d'autant que nous faisons plusieurs "pauses regroupement". Nous sommes déjà tout près des 2000 m d'altitude.

point haut
Le point haut de la journée à plus de 2400 m d'altitude.
En face, le Puig Camporells

La piste continue mais se raidit pour dépasser les 2400 m d'altitude. La vue est superbe sur les sommets qui nous font face à l'ouest. Après une courte descente nous la quittons pour prendre un sentier qui nous mène au col de la Muntanyeta en surplomb des étangs de Camporells.

étang de Camporells
L'étang de Camporells

Nous poursuivons par un rapide aller-retour au col du Forat de la Caixa avant de mettre le cap sur le refuge gardé de Camporells où nous déjeunons.

casse croute au refuge Camporells
Séance de remise en forme au refuge Camporells !

Nous serions bien restés faire les lézards mais le devoir nous appelle. La liaison avec le col de Llaret est de toute beauté à travers le « petit Canada français ». Après quelques hectomètres difficiles le sentier devient cyclable. Il traverse un large plateau où alternent forêts de sapins et prairies, le tout entouré de montagnes de toutes parts, dont deux des plus hauts sommets des PO, le Puig Péric (2810 m, plus haut que le Canigou) et son petit frère, le petit Péric (2690 m). Le lac des Bouillouses est déjà en vue.

lac des Bouillouses
Le lac des Bouillouses

Au col de Llaret Le groupe se partage. Mistinguett bien encadrée rentre directement au bercail avec 50 km dans les jambes en deux jours. Chapeau l'artiste ! A raison d'une foulée de 15 cm je vous laisse calculer le nombre de pas !...

Nous sommes six à prolonger la ballade jusqu'au barrage du lac des Bouillouses par un sentier longeant le lac mais truffé d'obstacles.

Une pause boisson à l'auberge du lac nous fait le plus grand bien ! Robert et moi y pointons notre carte BPF.

De là, un dernier col nous tend les bras, le col de la Pradeille, très facile de ce côté.

col Pradeilles
Au col de la Pradeille

Le retour est routier à l'exception d'une partie muletière pour passer de la vallée de la Têt à la vallée du lac de Matemale.

lac de Matemale
Le lac de Matemale
Télécharger le fichier Google Earth du parcours