Cols

Chacun d'entre nous s'est identifié un jour ou l'autre à l'un de ses champion favoris. En cyclisme les grands tours se jouent la plupart du temps en montagne lors de l'ascension des cols. C'est là que se forgent les légendes.

La montagne est un terrain de jeu formidable pour le cycliste, qu'il soit compétiteur ou contemplatif. J'ai toujours été attiré par les cimes, peut-être par tradition familiale. Mon premier vélo acheté en juillet 1983, j'ai gravi mon premier col dès septembre : la Croix St Robert côté Mont Dore.

J'adore monter, quitter la vallée, voir peu à peu les villages s'éloigner, rétrécir. Après, c'est le face à face avec la pente même lorsqu'on est en groupe. J'aime tout autant les descentes grisantes, la récompense après l'ascension


Je n'ai pourtant adhéré que tardivement au Club des Cent Cols que tardivement bien que connaissant depuis longtemps son existence, peut-être parce que je n'avais pas autour de moi un adhérent m'incitant à y aller. C'est un regret car j'y ai découvert à la fois de la convivialité mais aussi une approche du vélo que je ne connaissais pas : GPS, cartographie numérique, vélo au milieu de nulle part ...

Pour accéder au site du Club des Cent Cols : cliquer ici